Fermer la publicité

Le barreau de Marseille et Kedge au service de l'innovation

le - - Actualité juridique

Le barreau de Marseille et Kedge au service de l'innovation
G. Majolet - Les signataires de la convention à la Maison de l'avocat de Marseille

Le 9 octobre, le barreau de Marseille et Kedge Business School ont signé un partenariat pour développer les relations entre les avocats et les étudiants ou créateurs d'entreprise portés par l'école.

A Marseille, les avocats et les futurs managers ou créateurs d'entreprise ont des choses à faire ensemble pour porter le territoire. Cette volonté de développer leurs relations s'est concrétisée le 9 octobre par la signature d'une convention entre Me Geneviève Maillet, 
bâtonnier du barreau de Marseille, et Christophe Mouysset, directeur relations entreprises de Kedge Business School.

Très concrètement, des échanges vont être développés et pérennisés entre les deux structures « pour faire progresser l'innovation sur notre territoire en créant du lien entre les deux accélérateurs », expliquent le bâtonnier Maillet et Christophe Mouysset. L'idée est de « faire bénéficier les étudiants de Kedge et les avocats du barreau de Marseille d'échanges de bonnes pratiques au travers de stages, de conférences et de participations aux jurys ».

« Les futurs managers et créateurs d'entreprise que nous formons seront un jour ou l'autre confrontés à des problèmes juridiques. Ils auront également besoin de conseils juridiques. C'est pour cette raison qu'il est intéressant de les mettre très vite en contact avec des avocats », explique Christophe Mouysset.

Relations incubateur et pépinière d'entreprises

De son côté, Me Geneviève Maillet entend développer l'engagement du barreau sur son territoire, en renforçant notamment les liens avec le monde économique. « Les avocats peuvent apporter leurs connaissances. Ils sont là pour sécuriser les échanges économiques notamment et accompagner les entrepreneurs ou créateurs d'entreprise ». Le bâtonnier voit aussi l'intérêt pour le barreau, notamment via son incubateur :

« Il est important pour nous de prendre le virage numérique et de réinventer nos métiers. Les échanges que nous aurons avec Kedge, ses étudiants et sa pépinière d'entreprises sont intéressants pour la profession. »

Il s'agira aussi de « croiser les réseaux » et d'établir « des relations de confiance » entre les futurs entrepreneurs et les 2 200 avocats marseillais.




Frédéric DELMONTE
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide