Fermer la publicité

La Ciotat : l'hôtel Marriott n'attend plus que son permis de construire

le - - Projets

La Ciotat : l'hôtel Marriott n'attend plus que son permis de construire
D.R. - Finaréal prévoit d'investir 13,5 millions d'euros pour faire pousser cet établissement de standing sur le vieux-port.

Trois ans et demi après avoir remporté l'appel à projets de la municipalité, le groupe Finaréal s'apprête à déposer la demande de permis de construire pour la réalisation d'un complexe hôtelier haut de gamme sur le vieux-port de La Ciotat.

Plus de trois années : ce délai relativement long s’explique par la controverse suscitée par ce projet. Il aura en effet fallu pas moins de deux enquêtes publiques* pour entériner l’intérêt général du projet et la mise en compatibilité du plan local d'urbanisme (PLU). Entre temps, le promoteur phocéen a revu sa copie, réduisant la hauteur maximale de construction (de 24 à 19 mètres).

Le programme en revanche, dessiné par le starchitecte Jean-Michel Wilmotte, reste celui qui avait eu les faveurs de la ville en février 2013. Finaréal compte toujours développer pour le compte du groupe Marriott un ensemble de 8 223 mètres carrés de plancher agrégeant un hôtel 4 étoiles de 84 chambres à l’enseigne « AC by Marriott » avec patio central végétalisé, piscine sur le toit, espaces conférences, espace spa-fitness, restaurant étoilé, bar lounge, une résidence hôtelière de 30 chambres classées 3 étoiles, un parking de 137 places (dont 95 en sous-sol) et 545 mètres carrés de commerces.

13,5 M€ d’investissement

Finaréal prévoit d’investir 13,5 millions d’euros HT pour faire pousser cet établissement de standing sur un îlot de 2 800 mètres carrés (cédé 4 M€ par la ville) qui accueillait jadis une caserne des pompiers, une brigade de gendarmerie et un théâtre (le théâtre du Golfe). La commune utilise d’ailleurs une partie du produit de la vente du terrain pour financer la construction d’une nouvelle salle de spectacles vivants de 500 places sur le site de l’ancienne halle de la Chaudronnerie, une friche des chantiers naval située près de l’hôtel de ville, au coeur de la Zac de la Source du Pré. Ce nouveau théâtre qui devrait lever le rideau à l’automne 2017 représente un investissement de 11 millions d’euros (financé par la ville, le CD 13 et la région Paca).

* Fin 2013, le commissaire enquêteur avait émis un avis défavorable au dossier présenté par la ville.

La suite de cet article est à lire dans le numéro 9910 des Nouvelles Publications (parution le 26/08/2016). Cliquez ici pour plus de renseignements sur nos offres d'abonnements (à partir de 55€/an). 




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide