Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

L'industrie, acteur majeur de l'économie en Provence

le - - Organisations

L'industrie, acteur majeur de l'économie en Provence
M. Deuff - Jérome Mauvigney, président du GMIF, présente la nouvelle newsletter du groupement

L'industrie se porte bien et offre un potentiel de développement et de recrutement. Le GMIF veut le faire savoir.

Communiquer n’a jamais été un exercice commode pour un industriel. S’il minimise un incident (mauvaises odeurs, fumées...), il est aussitôt suspecté... Et s’il clame que tout va bien, on le soupçonne de dissimuler des pollutions. Là est peut-être l’une des motivations du Groupement maritime et industriel de Fos (GMIF) d’avoir lancé une newsletter. Paru en juin 2015, le premier numéro (à lire ici) est commenté par Jérome Mauvigney qui vient d’être élu à la présidence du GMIF :

“Avec près de 85 000 salariés privés, l’industrie représente 17,7 % de la masse salariale dans les Bouches-du-Rhône et à 20 % de la valeur ajoutée”.

C’est un panorama inattendu qu’il dresse de ce secteur d’activité. “Dans le département, l’industrie mieux résisté à la crise. Elle le doit entre autres à sa capacité de s’adapter aux besoins, à sa réactivité, à sa diversification. Une prouesse que l’on retrouve également chez nous sous-traitants”, poursuit-il.

Regroupés dans l’ouest du département (autour de l’étang de Berre), ces sous-traitants de l’industrie offrent une panoplie de métiers et de spécialités.

Ils peuvent travailler aussi bien pour la pétrochimie que pour l’aéronautique ou à l’export. Ce qui leur permet de s’adapter aux besoins de l’un et de l’autre - lors des grands arrêts - et d’offrir de réels potentiels de développement”.

La richesse et la diversité de ces savoir-faire sont ignorées du grand public. “Notre secteur est créateur d’emplois. Exemple : près de 5 000 recrutements sont prévus dans l’industrie en 2015. Et ce phénomène va se poursuivre dans les années à venir avec les départs en retraite. Sans compter le développement programmé d’Eurocopter, de la pétrochimie et des reconversions industrielles. Le tout avec des salaires particulièrement attractifs”, indique Jérome Mauvigney qui cite les chiffres de 22 à 27 K€ de brut annuel pour un technicien débutant. Le problème est que ces métiers sont très peu connus.

Une autre motivation du GMIF : les faire découvrir dans sa newsletter. Et c’est le cas à travers le portrait d’un “étalonneur” (métrologie industrielle) qui évoque la dimension technique, commerciale et humaine de son métier. Pour le président du GMIF, il faut donc arrêter de parler de l’après-industrie.

Le rôle du GMIF ne s’arrête pas là. “Nous voulons renforcer la synergie entre les entreprises implantées sur le secteur et développer la Gestion prévisionnelle des emplois et compétences (GPEC) à l’échelle du territoire”, assure Jérome Mauvigney.

“Les raisons sont multiples. Les synergies peuvent rationaliser les moyens de production - comme la vapeur haute-pression - et la GPEC* donne une vision prospective aux entreprises. À partir de là, nous pouvons dialoguer plus efficacement avec les pouvoirs publics et les administrations ; pour les convaincre de créer de nouvelles filières BTS ou pour les inciter à aménager le territoire”.

L’union faisant la force, le GMIF est l’un des acteurs de la plateforme PIICTO, un projet partenarial qui dessine l’avenir industriel de la zone de Fos. “Nos relations avec le port de Marseille sont fructueuses. Le port est un atout incontestable pour nous et nous apprécions sa politique d’aménagement des espaces industriels”, poursuit le président du GMIF. Le projet Henri Fabre, la diversification énergétique et les investissements de l’industrie (plus de 100 millions d’euros par an) donnent de la visibilité à l’économie d’un bassin industriel qui n’a pas fini de faire parler de lui.

* Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide