Fermer la publicité

Johan Bencivenga donne des devoirs de rentrée aux patrons provençaux

le - - Entreprendre

Johan Bencivenga donne des devoirs de rentrée aux patrons provençaux
F. Delmonte - Johan Bencivenga à la tribune du Forum des Entrepreneurs à Kedge.

Aéroport, Comité de gouvernance économique de la métropole, The Choice, revitalisation des centres-villes… Pour cette rentrée économique 2017-2018, Johan Bencivenga, le président de l'UPE 13, attend des patrons un fort engagement afin de porter plus haut leur voix et le territoire.

Plus haut, plus fort et plus collectif ! Lors d’une conférence de presse le 6 septembre, puis lors du Forum des entrepreneurs deux jours plus tard à Kedge, Johan Bencivenga, le président de l’UPE 13, a fixé le cap de l’union patronale pour cette année économique 2017-2018. Alors que le mouvement patronal sort (ré)conforté des premiers mois de la présidence Macron, le patron des patrons des Bouches-du-Rhône entend surfer sur cette dynamique nationale pour porter plus haut le territoire et poursuivre « le décloisonnement » des mondes qui lui est cher. L’agenda de l’UPE 13 s’annonce chargé. Tour d’horizon des dossiers à venir.

L’UPE 13 sautera sur l’aéroport si danger

Le dossier de privatisation de l’aéroport Marseille Provence, qui arrive à grand pas, fait partie des priorités de Johan Bencivenga (et de Jean-Luc Chauvin à la CCIMP). Le monde économique entend se mobiliser pour avoir un droit de regard sur les dossiers qui seront présentés et éviter la même erreur qu’à Toulouse. « L’aéroport fait partie des outils stratégiques de notre territoire et nous ne voulons pas laisser faire n’importe quoi » prévient Johan Bencivenga. En fonction de la nature des repreneurs, l’UPE 13 se réserve alors le droit d’une opération commando pour garder le contrôle des pistes de Marignane.

Les patrons au Comité de gouvernance économique de la métropole

« Je ne souhaite pas être l’alibi de non-choix et j’attends que le monde économique pèse de tout son poids pour porter le territoire et faire avancer les dossiers » a prévenu Johan Bencivenga à quelques heures de l’installation de ce comité… Outre les élus métropolitains en charge des questions économiques, le Comité de gouvernance économique réunit « la CCIMP, le Port de Marseille Fos, Aix-Marseille Université, l’UPE 13, la CPME 13, la Chambre de métiers et la Chambre d’agriculture ». Les élus ont entendu le message. Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille et président de la métropole Aix-Marseille Provence, souligne la « méthode collégiale », qui va « coordonner nos différentes actions respectives, vers des objectifs communs ». Pour Martine Vassal, présidente du conseil départemental, « le Comité de gouvernance économique est le lieu privilégié pour partager les avancées et les actions en faveur du développement économique du territoire ». L’UPE 13 porte une vision précise du territoire, dans laquelle les nouvelles technologies ont une place prépondérante : « il faut que ce territoire soit un pôle d’échanges et un territoire tech » plaide le président de l’union patronale. Le dossier des transports en commun fait aussi partie des priorités. A suivre…

Des commerçants acteurs des centres-villes

La revitalisation des centres-villes, et en particulier de celui de Marseille, est au cœur des préoccupations de l’UPE 13. Marie Bagnoli, vice-présidente en charge du commerce et de la dynamisation des centres-villes de l’UPE 13, a rappelé le nouvel accord d’ouverture dominicale pour Plan de Campagne et pour la zone touristique de Marseille, qui a été signé le 31 juillet. A Marseille, les commerçants concernés pourront ouvrir douze dimanches par an. Ils seront coordonnés avec l’opération des Dimanches de la Canebière. « En contrepartie, nous demandons à la mairie de mettre en œuvre les conditions de réussite de ces opérations : de la sécurité et de la propreté notamment » prévient Marie Bagnoli. Quand les commerçants jouent le jeu et que la mairie aussi, c’est le centre-ville qui gagne explique cette dernière : « notre braderie a attiré plus de 30 000 participants. Un succès. » A renouveler donc…

Avec The Choice les patrons coacheront des jeunes

Avec The Choice, l’UPE 13 montre que les patrons ont un engagement citoyen. « A l’image de The Voice, nous voulons avec The Choice permettre aux jeunes qui n’ont pas les réseaux ni les codes de pouvoir entreprendre » annonce Johan Bencivenga. Une centaine de chefs d’entreprise vont s’engager à coacher bénévolement une centaine de jeunes qui portent un projet sérieux de création d’entreprise. L’UPE 13 ne part pas seule sur cette opération. Elle s’appuiera sur le réseau des Missions locales et sur des associations reconnues dans les quartiers difficiles. La sélection commencera en janvier…




Frédéric DELMONTE
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide