Fermer la publicité

Jeunes diplômés : 3 minutes pour convaincre avec l'APEC

le 03 février 2017 - Frédéric DELMONTE - Organisations - article lu 53 fois

Jeunes diplômés : 3 minutes pour convaincre avec l'APEC
F.Delmonte - Les jeunes diplômés avaient 3 minutes pour se présenter

Le 2 février l'Apec Paca Corse organisait sa première soirée de speed-dating dans le cadre de l'opération Sésame jeunes talents.

Emilie, Coline, ou Mmadi ont trois minutes pour présenter leur parcours et convaincre un des trente parrains présents. Ces chefs d’entreprise, cadres ou DRH participent à la première opération de parrainage initiée par Bruno Jonchier, le délégué territorial de l’Apec Paca Corse, et parrainée par Jean-Luc Monteil, le président du Medef Paca. Depuis septembre, ils ont accepté d’accompagner, pendant plusieurs mois, un chercheur d’emploi, suivi par un des dispositifs de l’Apec (Agence pour l'emploi des cadres) ou de Pôle emploi.

En face de ces parrains, autant de jeunes diplômés, issus de quartiers prioritaires. Ces derniers, tous volontaires, ont au moins un point en commun : ils cherchent un job en rapport avec leurs compétences, mais n’ont pas de réseau professionnel… « Avec cette opération de speed-dating, ils sont autant là pour s’entraîner, que se faire un réseau » explique Bruno Jonchier. Le temps imparti écoulé, une cloche retentit et un autre jeune diplômé se présente. Des cartes de visite sont échangées, des CV passent de main en main et quelques conseils vite prodigués. « Cette opération permet de me confronter au monde de l’entreprise via des parrains qui sont plutôt bienveillants avec nous » reconnaît un jeune. « C’est encourageant » ajoute-t-il. « Le parrainage est complètement adapté à leur situation », analyse Pierre Grand-Dufay, élu à la région et président de sa commission économique. Il accueillait la soirée à l’Hôtel de région. Blanche Turner, responsable du développement de Nos Quartiers ont du talent (NQT) était aussi présente pour co-organiser cette soirée. NQT se bat pour favoriser l’insertion professionnelle des jeunes diplômés issus de milieux modestes.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide