Fermer la publicité

Guis Immobilier et Immobilière Castella, une longue histoire

le 07 février 2017 - Alexandra ZILBERMANN - Professions - article lu 192 fois

Guis Immobilier et Immobilière Castella, une longue histoire
DR - Francis Castella, fondateur de Immobilière Castella et François-Xavier Guis, directeur général du groupe Guis immobilier

Les deux groupes viennent de marquer un pas supplémentaire dans leur rapprochement historique, puisque Guis a repris il y a quelques semaines l'activité de gestion locative de Castella. Rencontre avec François-Xavier Guis, directeur général du groupe éponyme depuis 2009.

Les Nouvelles Publications : Présentez-nous les différentes activités de Guis immobilier…
François-Xavier Guis : Nous avons plusieurs métiers, administrateur de biens, syndic, promoteur, aménageur et agent immobilier. Depuis le mois de novembre, nous avons renforcé notre équipe en transaction, forte de sept personnes et nouvellement encadrée par Bruno Segall. Pour répondre à ses missions, Guis Immobilier possède plusieurs filiales. Il s’agit du cabinet Lagier, qui exerce le métier de syndic de copropriété, de l’Aixois Devictor Immobilier, qui réalise de la gestion, de la transaction et du syndic. Nous avons aussi La Foncière du littoral à Marseille, un aménageur immobilier, sans oublier la SARL GG, positionnée sur de la promotion pure. Au global, nous gérons sur notre périmètre environ 3 000 lots en gestion locative et 7 000 lots de copropriétés, et le groupe compte désormais 45 salariés.

Depuis quand les deux entités Guis et Castella se connaissent-elles ?
J’ai envie de dire depuis toujours ! Guis Immobilier a été créée il y a 70 ans par mon grand-père Raymond, un grand ami de Francis Castella, qui a monté en même temps sa première agence. Dès le départ, ces deux hommes ont joué la carte de l’association, puisque mon grand-père était associé minoritaire sur les projets de Francis Castella. C’est ainsi qu’il vendait les immeubles que Francis construisait, à l’image du Thalassa, dans le 8e arrondissement de Marseille.

Quand avez-vous rejoint l’entreprise familiale ?
J’ai pris la suite de mon père, Jean-Pierre, en 2009, avec à mes côtés mon frère Antoine, devenu gérant associé. J’étais alors huissier et nous n’avions jamais parlé ensemble de la suite de l’entreprise. C’est en me consultant en tant que juriste, au sujet de la future vente de Guis Immobilier, que finalement mon père m’a fait passer le message de sa succession. Je n’ai alors pas hésité et du jour au lendemain, mon père m’a laissé la barre.

Quel regard porte-t-il sur le rapprochement de ces deux entités immobilières ?
Il est forcément ravi ! Nous sommes tous ravis d’ailleurs, que l’histoire familiale se poursuive et du côté de Castella, c’est aussi plutôt rassurant pour la direction, comme pour les salariés, qu’il existe une sorte de filiation naturelle entre nous.

Concrètement, qu’avez-vous racheté à Castella ?
L’Immobilière Castella nous a cédé sa branche d’activité gestion locative. Concrètement, nous avons racheté son fichier client et sa gestion de biens. Francis Castella, le fondateur, est toujours en activité malgré ses 92 ans, mais il voulait s’alléger un peu. C’est tout naturellement qu’il a pensé à nous pour prendre sa suite du département « gestion de biens ». Il a donc conservé la partie transaction.

Qu’est-ce que cela change pour Guis Immobilier ?
Cela nous a augmenté notre fichier client et l’a rendu encore plus qualitatif, mais nous sommes sur de la continuité dans notre activité. Ce qu’il faut retenir surtout, c’est que les deux entreprises se connaissent depuis leur création, en 1946, et que ce rapprochement scelle un peu plus leur proximité naturelle, compte tenu de nos histoires familiales…



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide