Fermer la publicité

Guillaume Mordelet : « Il existe encore quelques a priori au financement par les marchés »

le - - Cefim

Guillaume Mordelet : « Il existe encore quelques a priori au financement par les marchés »
D.R. - Guillaume Mordelet est un intervenant régulier de la Cefim.

Guillaume Mordelet est Manager Méditerranée & TechShare pour EnterNext. Il revient sur ses interventions à la Cefim et l'activité d'EnterNext dans la région.

Nouvelles Publications : Vous êtes intervenu à plusieurs reprises cette année à la CEFIM, qu'est-ce qui motive ce choix ?
Guillaume Mordelet : La Cefim fédère les acteurs de la place financière de notre territoire. EnterNext a confirmé ce partenariat dès la création du bureau de Marseille, pour promouvoir la palette de financements offerte par la Bourse pour les PME-ETI.

Ce choix est motivé par la volonté de contribuer au dynamisme régional et de mobiliser un nombre croissant d’entreprises à chaque intervention. EnterNext, qui a une présence active dans la région, participe à cette ambition en proposant aux dirigeants d’entreprises cotées ou non-cotées de partager leurs retours d’expériences. Lors des Rencontres de la Cefim en mai, des dirigeants d’Inside Secure et de Mapping Control ont témoigné sur les bénéfices et les contraintes d’une cotation, et sur l’intérêt de programmes pré-IPO pour mieux comprendre les marchés.

Nous ne faisons pas seulement la promotion de l’introduction en Bourse (« IPO »). Nous pouvons par exemple conseiller à des sociétés de diversifier leurs financements par des levées obligataires, sans passer forcément par un processus de cotation des actions. Il faut savoir que les PME-ETI utilisent principalement la bourse pour se refinancer. Cela représente plus de 80% des opérations. L’expertise de la Cefim contribue à relayer ces outils et à élargir le champs des possibles des entreprises.

Quel bilan tirez-vous de l'activité d'EnterNext, dans notre région, pour l'année 2016 et le début 2017 ?
La zone Méditerranée couverte par le bureau de Marseille est la 3ème région pour EnterNext en France, à la fois en nombre de sociétés cotées et en valeur cumulée, avec une part croissante en Occitanie Est. La région dispose d’un très grand potentiel, mais il existe encore quelques a priori au financement par les marchés. Nous nous employons donc à effectuer un travail de fond en PACA notamment, tant auprès des entreprises que de l'écosystème lui-même, afin de démystifier la Bourse et promouvoir son utilité.

72 sociétés se financent sur nos marchés en Méditerranée dont 70%  en PACA, pour une valorisation de plus de 15,5 milliards d’euros, un poids non négligeable dans notre économie. Parmi celles-ci, la moitié des 50 PME-ETI cotées couvertes par EnterNext ont une capitalisation inférieure à 37 millions d’euros, à comparer à 73 millions d’euros au niveau national. En effet, la région présente une très large majorité de TPE / PME, et le dynamisme du tissu est notamment porté par des jeunes entreprises innovantes. Ce sont ces dernières qui utilisent davantage les marchés, avec un parcours boursier lié à la confiance des investisseurs et aux perspectives de croissance. D’autres PME-ETI sont aussi cotées, comme des entreprises industrielles (Naturex, Id Logistic, Eca Robotics filiale du groupe Gorgé qui vient aussi de coter Prodways avec succès), en repositionnement (Inside, Avenir Telecom) et familiales (Robertet, CIS, Delta Plus).

L’activité dans la zone Méditerranée a été contrastée en 2016 : il n’y a pas eu de nouvelle cotation, toutefois les levées secondaires ont atteint  110 millions, parmi lesquels  le refinancement d’Orchestra-Prémaman par les marchés, à hauteur de 40 millions d’euros d’augmentation de capital (et 30 millions d’euros de cession). Notons également que huit entreprises de la région ont participé en 2016 aux 1ère et 2ème promotions de notre programme TechShare, pour mûrir leur réflexion sur une possible cotation à moyen terme. Il s’agit d’un signal positif.

Depuis le début 2017, huit PME-ETI françaises se sont introduites en Bourse, levant 187 millions d’euros. Parmi elles, on compte la société Osmozis, basée à Montpellier : avec un CA en croissance (8,2 millions d’euros) et rentable depuis son incubation en 2005, l’opérateur de réseaux wifi évolue sur un secteur de niche à consolider en Europe. Les dirigeants majoritaires ont permis de lever 8.2 millions d’euros et ont offert la liquidité aux investisseurs historiques pour céder 1,2 millions dès le lendemain de l’IPO. Ils ont été les premiers issus du programme pan-européen TechShare à s’introduire en Bourse. D’autres devraient suivre, alors que la prochaine promotion sera lancée en septembre incluant des entreprises de la métropole Aix-Marseille. C’est encourageant.
 
Quelles sont les dernières nouveautés, en matière de services, que vous proposez aux entrepreneurs  ?
L’opérateur boursier Euronext - dont EnterNext est la filiale dédiée aux  PME-ETI – vient de  moderniser ses marchés pour faciliter l’accès et la liquidité des PME européennes en bourse : nouveau compartiment d’acclimatation dédié aux entreprises innovantes nommé Euronext Access+, responsabilité accrue des intermédiaires et plusieurs innovations pour augmenter et améliorer l’échange des titres pour les PME-ETI.

Ces profonds changements s’accompagnent de nouveaux noms de marchés pour une meilleure lisibilité et articulation de l’offre, afin d’accompagner les entreprises tout au long de leur croissance : Alternext est devenu « Euronext GrowthTM », tandis que le Marché libre a été rebaptisé « Euronext AccessTM ». De plus, nous avons lancé un programme de formation et de coaching dédié aux entreprises familiales, s’adressant aux familles dirigeantes et aux futures générations. Nous proposons aussi du conseil indépendant et sur mesure, pour préparer l’IPO puis dynamiser la cotation. Sans oublier de nouveaux outils tels que Company Webcast et IR Manager permettant à nos clients de mieux gérer leurs relations investisseurs et d’optimiser leur visibilité.

Ces nouveautés permettent d’élargir le profil de PME-ETI susceptibles d’utiliser la bourse à plus court terme, et de dynamiser son usage par les émetteurs de notre région.




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide