Fermer la publicité

Farouk Boulbahri : « Le contrôle des commissaires aux comptes en jeu »

le - - Professions

Farouk Boulbahri : « Le contrôle des commissaires aux comptes en jeu »
D.R. - Farouk Boulbahri est président de la CRCC Aix-Bastia.

Farouk Boulbahri est président de la Compagnie régionales des commissaires aux comptes d'Aix-Bastia.

Les Nouvelles Publications : Quelles sont les préoccupations de la profession actuellement ?
Farouk Boulbahri :
Notre profession traverse une période de changements avec l'entrée en vigueur de la réforme européenne de l'audit et tout ce qu'elle implique en matière de régulation et contrôle de notre exercice professionnel, ainsi que le rôle plus accru du H3C, pour Haut Conseil du commissariat aux comptes. La compagnie d'Aix-Bastia s'est impliquée en participant à différents groupes de travail mis en place par la Compagnie nationale des commissaires aux comptes et par sa présence au bureau national.

Comment réagissez-vous à ce contrôle accru ?
Ces pouvoirs de régulation plus importants placent la profession dans une situation de contrôle. Cela donne des prérogatives en moins aux compagnies régionales et à la nationale. Cela est décevant. Pendant la période de négociation, nous avons fait valoir nos positions pour transposer le règlement et la directive européenne d'une manière plus opérationnelle pour les auditeurs que nous sommes. L'idée étant de faire confiance aux professionnels en conservant le plus de souplesse possible dans l'exercice de leur mission. Les derniers retours sont un moins inquiétants, notamment sur le rehaussement des seuils.

Où en êtes-vous dans votre engagement dans la lutte contre la cybercriminalité ?
Le procureur général Robert Gelli* a participé à notre assemble générale de rentrée et à la table ronde sur la fraude et la nouvelle délinquance financière. Le parquet est partie prenante de l'observatoire que nous avons lancé. Il a pour objectif de lutter contre les nouvelles formes de délinquance financière. Pour rappel, la loi du 18 avril 2014 demande aux parquets de mettre en place une communication de liaison entre les commissaires aux comptes et le TGI**. C'est déjà mis en place à Bastia, où nous avons des réunions régulières. Une telle organisation n'existe pas encore en place à Aix-en-Provence, mais le procureur s'est engagé à la créer. Une réunion de l'observatoire est prévue. Il y a déjà un blog qui fonctionne et qui nous permet de diffuser rapidement des informations au sujet d'attaques. Nous réalisons également des fiches pédagogiques.

* Robert Gelli est procureur général près la cour d'appel d'Aix-en-Provence.
** Tribunal de grande instance

Cyberobs Paca, un outil contre la cybercriminalité

Avec Cyberobs Paca, les commissaires aux comptes et experts-comptables entendent proposer un outil pratique pour lutter contre la cybercriminalité. Ce site internet s'intègre à l'Observatoire de vigilance contre la cybercriminalité voulu par Farouk Boulbahri, le président de la CRCC Aix-Bastia. Il a été lancé en partenariat avec le tribunal de grande instance de Marseille, le tribunal de commerce de Marseille, la gendarmerie, la police, la Direction régionale de la fiscalité des professionnels, la Fédération des banques françaises, le Club de la sécurité de l'information régional (Clusir) et l'assureur Euler
Hermes.

Renseignements : observatoire.cyber@crcc-aix.org.




Frédéric DELMONTE
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide