Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

Elsa Lenthal : un bel objet qui sent bon la lavande

le - - Artisanat

Elsa Lenthal : un bel objet qui sent bon la lavande
Virginie Ovessian - Elsa Lenthal et ses fuseaux de lavande.

Elsa Lenthal réalise à la main, dans son mas des Baux-de-Provence, des fuseaux de lavande. Avec des produits bio 100 % made in France.

L’histoire commence dans la maison familiale de ses parents. C’est l’été, Elsa Lenthal est assise dans le jardin avec sa mère et sa grand-mère, et elles tressent des fuseaux de lavande. « A l’époque, quand j’étais enfant, ma mère et ma grand-mère faisaient cela pour le plaisir. Moi, j’en ai fait mon métier », résume l’artisane. L’aventure professionnelle commence doucement, en tant que job d’été sur les marchés provençaux. Elsa Lenthal vend ses réalisations : des fuseaux fabriqués à la main à base de lavande fraîche avec l’aide d’un ruban de satin. « C’était un succès, notamment auprès de la clientèle étrangère. » Il faut dire qu’elle n’hésite pas à partager son savoir-faire en réalisant en direct et devant eux des fuseaux. 

Depuis 2009, elle se consacre entièrement à sa passion. « J’ai planté 400 pieds de lavandin aux Baux-de-Provence. Mes fuseaux sont bio et ils sont fabriqués en Provence. Le satin est également made in France. » Un beau respect de cet objet qui, dans la tradition provençale au XVIIIe siècle, était offert en cadeau aux jeunes mariés. « Malheureusement, les fuseaux ont presque disparu, au profit des sachets de lavande industrialisés. »

Une odeur de lavande pendant 5-6 ans

Le fuseau de lavande a plusieurs qualités. Tout d’abord, c’est un bel objet de décoration qui fait tout de suite référence à la lavande. « J’ai beaucoup de clients hôteliers, architectes d’intérieur, à la recherche d’authenticité et de tradition », illustre Elsa Lenthal. C’est également efficace pour faire fuir les mites. Et pour parfumer une pièce. « Les fuseaux arrivent à dégager une odeur de lavande pendant 5-6 ans, sans rien faire ni ajouter au produit. »
Seul bémol pour Elsa Lenthal ? « J’ai beaucoup plus de demandes que ce que je peux offrir. » Plusieurs actions ont donc été mises en œuvre. Elle va planter à nouveau de la lavande. Mais aussi et surtout, elle met en place, à partir de fin juin, des ateliers de fabrication pour former des personnes à cette technique. Passionnée de décoration, Elsa Lenthal réfléchit aussi à de nouveaux coloris de satin et à d’autres matières pour le ruban.

Retrouvez chaque semaine sur le site internet et dans les pages des Nouvelles Publications nos portraits d'artisans, en partenariat avec la Chambre de métiers et de l'artisanat de région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Cliquez ici pour plus de renseignements sur nos offres d'abonnements (à partir de 55€/an).




Caroline DUPUY
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide