Fermer la publicité

Chez Sauveur, une pizzeria au grand cœur

le 23 décembre 2016 - Caroline DUPUY - Artisanat

Chez Sauveur, une pizzeria au grand cœur
D.R. - La pizzeria Chez Sauveur existe à Marseille depuis 1943.

Depuis 1943, les bonnes pizzas à pâte fine de Chez Sauveur attirent les Marseillais. Le lieu est une institution qui a su évoluer tout en perpétuant la tradition.

La pizzeria Chez Sauveur est un lieu bien connu des Marseillais. Le restaurant a été créé en 1943 et depuis, il figure dans une multitude de guides. Il est également présent dans les palmarès des meilleures pizzerias de la cité phocéenne. « Ce n’est pas bien compliqué de faire une bonne pizza, estime Fabrice Giacalone, le propriétaire et responsable du restaurant depuis 2005, il faut se lever tôt et n’utiliser que des produits frais et bons. » Comprendre : pas des boîtes de tomates concentrés mais des tomates fraîches pressées une par une. Pas de fromage râ en sachet mais du fromage à la découpe. Et pour le thon, « il ne s’agit pas d’une boîte mais bien de poisson frais, acheté chez le poissonnier, que nous faisons mariner avec soin ».

La pizza de Chez Sauveur est rapidement devenue une référence en termes de qualité et de convivialité.

« Nous avons gardé la même recette et le même état d’esprit de qualité. A titre d’exemple, les méthodes de fabrication et de cuisson au four à bois de nos aînés restent identiques », résume Fabrice Giacalone.

80 % d’habitués

Petit à petit, la pizzeria s’est agrandie. « Au début, il s’agissait d’un couloir avec au fond, un four à bois. Il n’y avait pas de toilettes. Désormais, les lieux ont été réaménagés et le restaurant dispose d’un étage et d’une terrasse. La pizzeria se modernise, à l’image du quartier populaire de Noailles, où il n’est plus rare de croiser des "bobos" (bourgeois-bohème) », explique Fabrice Giacalone.

Le restaurant, qui propose un peu moins de 80 tables, est souvent complet. « Nous avons des habitués, notamment des papis et mamies qui viennent déjeuner très souvent chez nous le midi, en semaine. Ils représentent 80 % de notre clientèle. » Il peut aussi compter sur les touristes (via les guides) et le bouche-à-oreille.

Pour 2017, Fabrice Giacalone a déjà de beaux projets professionnels en tête. « Je vais renouveler l’opération restaurant gratuit une fois par an pour les Restos du cœur. J’aimerais aussi ouvrir un point de vente "à emporter" pour que les habitants des autres quartiers puissent manger ma pizza. »

Retrouvez chaque semaine sur le site internet et dans les pages des Nouvelles Publications nos portraits d'artisans, en partenariat avec la Chambre de métiers et de l'artisanat de région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Cliquez ici pour plus de renseignements sur nos offres d'abonnements (à partir de 55€/an).





Du même sujet


Les Nouvelles Publications

Hebdomadaire d’informations économiques et juridiques

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
Abonnement Les Nouvelles Publications› Abonnez-vous ‹

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide