Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

[Carte] Deux cent cinq nouvelles robes noires étoffent les barreaux du ressort

le - - Actualité juridique

[Carte] Deux cent cinq nouvelles robes noires étoffent les barreaux du ressort
M. Debette - Deux cent cinq jeunes avocats ont prêté serment au palais Verdun d'Aix-en-Provence.

Deux cent cinq impétrants ont solennellement juré d'exercer la profession d'avocat « avec dignité, conscience, indépendance, probité et humanité » au palais Verdun en ce début d'année, rejoignant ainsi les 5 483 avocats inscrits aux huit barreaux du ressort de la cour d'appel d'Aix-en-Provence.

Avant d'expliquer que prêter serment allait inéluctablement changer leur vie, les transformer et qu'ils exerceront une profession formidable qui leur donnera toute satisfaction, Me Jean Boudot, président de l'Ecole des avocats du Sud-Est (EDA Sud-Est), a tenu à rappeler que ceux qui portent la robe pour la première fois ce 16 janvier sont issus de toutes classes sociales, religions, origines… Qu'ils sont un modèle de mixité et d'intégration républicaine, l'accès à cette profession ne reposant que sur le mérite. Il les a encouragés à être courageux, rester humbles, respectables et sachant se faire respecter, audacieux en veillant à être prudents, généreux, exigeants et imprégnés des termes de leur serment. Et aussi d'être libres, de faire ou ne pas faire, de dire oui, de dire non, de se laisser guider par l'éthique et de prendre soin d'eux et de ceux qui les entourent. Il n'a pas manqué de mettre l'accent sur des avocats exerçant sous des cieux plus hostiles, victimes de menaces, de tortures, de disparition :

« En 2016, 75 avocats ont été assassinés, simplement parce qu'ils étaient avocats. Des avocats debout qui, inlassablement, se battent pour les libertés et les droits de chacun. »

Des propos repris en écho par Robert Gelli, procureur général, qui observe que les professions du droit sont aujourd'hui les plus menacées par les états totalitaires. Il a également abordé la justice, en chantier permanent, précisant « qu'une des qualités essentielles de la profession d'avocat est de savoir s'adapter et d'actualiser sans cesse ses connaissances. Soyez assurés qu'il en est de même pour les magistrats ! » Et de rappeler que, dans les cabinets comme dans les prétoires, les avocats défendent les libertés individuelles. A travers les intérêts de chacun, c'est l'égalité de tous qu'ils portent et à travers les droits des justiciables, ce sont les droits de l'homme. Il a conclu : « J'appelle de mes vœux des audiences que vous saurez, par votre professionnalisme, rendre sereines, efficaces pour la défense du droit. Œuvrons tous ensemble ! C'est ce que nous devons d'abord aux justiciables. »

Ethique, valeurs, justice

Me Jean-Pierre Rayne, bâtonnier d'Aix-en-Provence, s'est adressé aux nouveaux avocats de la promotion Simone Veil : « Vous avez parfois dû résister aux sirènes qui vous imploraient d'aller rejoindre des amis pour mieux vous consacrer à vos études. Vous avez gagné votre premier grand combat, il y en aura d'autres. » Avant de rappeler que leur engagement n'est pas neutre puisqu'ils acceptent « la mission de conseiller et de défendre la vertu et le dévouement qu'elle exige et qui confine parfois au sacerdoce ». Il a également insisté sur les valeurs de l'avocat.

« Les fonctions d'avocat sont essentielles dans le bon fonctionnement d'un système judiciaire démocratique. Les avocats participent, aux côtés des magistrats, à ce qu'une justice de meilleure qualité soit rendue », a commencé Eric Négron, Premier président de la cour d'appel d'Aix-en-Provence. L'occasion d'évoquer le travail collaboratif, chacun dans le respect de l'autre, nécessaire entre magistrat et avocats qui « ont leur spécificité avec des valeurs communes : ils poursuivent tous deux un idéal de justice et sont animés par la même quête de la vérité, tout en étant fondamentalement attachés à leur indépendance. Opposer magistrat et avocat est donc une erreur dommageable pour la justice et pour le peuple français au nom duquel elle est rendue. »

Puis il a souligné l'importance du serment qui comporte deux lectures : un niveau individuel, la promesse d'une conduite personnelle avec comme référent déontologique leur bâtonnier, et un niveau collectif avec la promesse d'adhésion à des règles communes entre acteurs du service de la justice. Le non-respect de ce serment entraînant l'application d'un droit disciplinaire par les barreaux et la cour d'appel. Il a paru opportun au Premier président de rappeler l'article 4.4 du Code de déontologie des avocats de l'Union européenne qui dispose qu'« à aucun moment, l'avocat ne doit sciemment donner au juge une information fausse ou de nature à l'induire en erreur ».

Retrouvez sur cette carte les nouveaux avocats pour chaque barreau de la région :




Martine DEBETTE
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide