Fermer la publicité

Bellon : une place à part pour le fromage

le 16 mars 2017 - Caroline DUPUY - Artisanat

Bellon : une place à part pour le fromage
D.R. - La Fromagerie Bellon est installée rue Rastègue dans le centre ancien d'Aubagne.

Depuis plus d'un an Charles-Henri Bellon a ouvert, après une reconversion professionnelle, une crèmerie fromagerie traditionnelle dans le centre ancien d'Aubagne. Un métier de plus en plus rare dans la région.

« Vous n’allez pas acheter votre pain chez le poissonnier ? Alors pourquoi acheter votre fromage dans des grandes surfaces qui vendent du gel douche, des vêtements, des fleurs, etc. […] Du matin au soir, quasiment 7 jours sur 7, je me consacre seulement aux fromages ! » Tout est dit ou presque dans ce message posté sur le compte Facebook de la Fromagerie Bellon. Cette dernière est une crèmerie fromagerie traditionnelle située dans le centre ancien de la ville d’Aubagne. Charles-Henri Bellon a ouvert sa boutique il y a un peu plus d’un an. « Je suis heureux, tous les matins, de lever mon rideau, rue Rastègue, dans ce centre ancien qui a tant de charme », avoue le patron des lieux.

Changer quelques mentalités

Si sa famille était dans le métier, Charles-Henri Bellon a d’abord fait des études en banque-finance à Kedge Business School (Marseille) avant d’effectuer une reconversion professionnelle. Ses connaissances en marketing, communication et finances restent un atout dans un secteur qui a beaucoup souffert ces dernières années. « Le métier a traversé une période difficile. Beaucoup de crémiers fromagers ont fermé. Dans la région, nous sommes très peu nombreux. Du coup, il n’est pas rare qu’un boucher vende du fromage. Et à l’inverse, que des grands noms du métier comme Marrou deviennent également traiteur. »

Ce n’est pas le cas de Charles-Henri Bellon qui propose du lait, du beurre, des yaourts, de la brousse jusqu’à du fromage très affiné. Habile, il n’hésite pas à passer des partenariats avec des brasseries locales et à organiser des événements comme fêter le Beaujolais nouveau. Objectif affiché : « il ne faut pas que le client se lasse et se tourne vers le fromage uniquement à Noël ». Reste à changer quelques mentalités. « A Lyon, où j’ai été formé, lorsqu’un bistrot ouvre il se tourne vers un fromager et l’annonce dans sa carte. Ce n’est pas toujours le cas ici. »

Heureusement pour les habitants d’Aubagne et les visiteurs de cette fromagerie, ils ne seront pas déçus en franchissant les portes du magasin. Nos conseils ? Le fromage de chèvre au pastis Janot ou un bris au basilic…

Retrouvez chaque semaine sur le site internet et dans les pages des Nouvelles Publications nos portraits d'artisans, en partenariat avec la Chambre de métiers et de l'artisanat de région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Cliquez ici pour plus de renseignements sur nos offres d'abonnements (à partir de 55€/an).



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide