Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

Arnaud Pellegrin : « Signer au Prado était une évidence ! »

le - - Dossiers

Arnaud Pellegrin : « Signer au Prado était une évidence ! »
D.R. - Arnaud Pellegrin, directeur général de la Maison Pellegrin & Fils.

Arnaud Pellegrin ne cache pas sa joie d'intégrer d'ici quelques mois le nouveau centre commercial des quartiers sud. Rencontre avec le directeur général de la Maison Pellegrin & Fils…

La boutique du 523 rue Paradis va donc déménager pour intégrer ce qu'Arnaud Pellegrin considère comme un futur « grand magasin » et non un centre commercial. Avec ses 90 m2, elle doublera quasiment sa surface de vente.

« Signer au Prado était une évidence dès le départ ! Je fais sans doute partie des premiers signataires, comme ce fut le cas d'ailleurs pour les Terrasses du port. Je crois beaucoup en ce nouveau pôle shopping, dans un secteur plutôt dépourvu en adresses. C'est une très bonne nouvelle pour les résidents des 8e et 9e, mais aussi pour ceux qui habitent à Cassis ou Aubagne et qui ne viennent plus en centre-ville à Marseille. »

Arnaud Pellegrin semble impatient de voir le centre terminé. « Je le trouve déjà magnifique ! Il existe une réelle cohérence entre chaque future boutique. Les vitrines seront les mêmes, ce qui va créer une unité et nous différenciera je pense d'un centre commercial classique. » En revanche, quand on lui demande s'il se montre inquiet face à cette nouvelle concurrence, il reste plutôt confiant. « Je pense que c'est plutôt le centre commercial de la Valentine qui est en concurrence directe, ou bien l'immense Monoprix du Prado. Je crois que c'est l'un des plus importants de France. En centre-ville, bien sûr que nous serons impactés les premiers mois, comme ce fut le cas avec l'ouverture des Terrasses du port, mais une fois la période de curiosité passée, je pense que le flux clientèle va se rééquilibrer. » Sur ses cinq boutiques, la maison Pellegrin & Fils en possède deux situées dans l'hyper-centre, rue Davso et rue Saint-Ferréol. « Je m'interroge plus en revanche sur le vide laissé par les Galeries Lafayette, qui vont bientôt tirer le rideau, avant de s'installer en mars prochain au Prado. Il y a aussi de plus en plus de rideaux baissés dans les rues, sans repreneur. »

Enfin, quand on lui demande son attente principale sur cette ouverture, Arnaud Pellegrin nous répond « espérer une offre alimentaire de qualité, afin de créer sur place un véritable lieu de vie ». En constatant le succès « lifestyle » des Terrasses du port, il y a fort à parier que ce bel exemple a dû inspirer ses concepteurs…

La boutique de la rue Paradis fermera ses portes en février pour une réouverture au centre commercial Prado mi-mars.

Retrouvez notre dossier complet sur le futur centre commercial du Prado dans le numéro 9974 des Nouvelles Publications (parution le 17/11/2017).



Alexandra Zilbermann
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide