Fermer la publicité

Altafemina s'implante (aussi) à Aix-en-Provence

le - - Organisations

Altafemina s'implante (aussi) à Aix-en-Provence
M.Debette - Marie-Pierre Coustenoble, à gauche, lors du lancement de la délégation aixoise d'Altafemina

Créé à Marseille en 2014 par Danièle Prieur, le réseau des femmes actives et engagées, Altafemina, vient d'ouvrir une antenne à Aix-en-Provence. Marie-Pierre Coustenoble est la responsable de cette délégation. D'autres sont d'ores et déjà programmées à Nice et Arles.

Les Nouvelles Publications : Altafemina, c'est quoi ?
Marie-Pierre Coustenoble :
C'est une communauté. L'ADN d'Altafemina est de communiquer et d'inciter à la mixité au sens large. C'est-à-dire encourager les femmes et les hommes à considérer la mixité comme une richesse, à s'allier et à en témoigner. Il y a eu des actions phares, comme le Carrefour des mandats en 2016. En octobre, c'est le lancement du Club des gentlemen. A Aix-en-Provence, on ne crée pas un second club, mais on ouvre la communauté Altafemina qui était essentiellement marseillaise pour en faire une communauté métropolitaine Aix-Marseille Provence.

Qui sont les adhérentes ?
C'est un réseau qui fédère des femmes, même si Danièle Prieur a eu l'idée de créer un Club des gentlemen. Ces femmes sont actives, issues de tous statuts professionnels avec beaucoup de dirigeantes d'entreprises, membres de comités de direction, ainsi que des indépendantes, des commerçantes, des professions libérales, des femmes qui peuvent être en transition professionnelle, etc. Le club est ouvert à toutes celles qui sont actives et ont envie de promouvoir la mixité entre les hommes et les femmes.

Quelles actions spécifiques allez-vous mener à Aix-en-Provence ?
Nous avons déterminé un thème, celui de l'équilibre. C'est ce qui anime et ce que recherchent beaucoup d'hommes et de femmes. Qu'il s'agisse d'équilibre entre la vie professionnelle et la vie personnelle, d'équilibre dans le développement personnel, etc. En 2018, nous allons avoir trois temps forts. Le premier sera le biomimétisme, à savoir copier la nature pour retrouver son équilibre. Le deuxième sera l'éducation par le partage entre le savoir-être et le savoir-faire, les nouveaux modes d'éducation que nous donnons à nos enfants en tant que parents et à l'école, comme la communication non violente. Le troisième sera autour de l'entreprise à l'heure des nouveaux modèles. Comme l'entreprise libérée, le bonheur au travail, la notion d'équilibre entre autorité et liberté, les nouveaux modes de management et les nouvelles règles hiérarchiques qui se mettent en place. Ces trois temps forts seront ouverts à l'ensemble de la communauté, aux adhérents comme aux non-adhérents et, bien sûr, c'est mixte.

Et en dehors de ces temps forts ?
Nous allons réunir les adhérentes mensuellement au Pigonnet autour d'un déjeuner qui aura lieu le troisième mardi de chaque mois. Une fois sur deux, le déjeuner sera présidé par un intervenant ou une intervenante qui présentera une passion, une expertise, un sujet d'actualité et sera suivi d'échanges avec les participants. Une fois sur deux, en amont d'un déjeuner, nous proposerons des ateliers de co-développement durant lesquels chaque adhérente pourra présenter une problématique. Ces ateliers seront animés par des professionnels, l'idée étant de trouver une solution en travail collectif, en co-construction, en co-intelligence. Cela par petits groupes de 6 à 9 personnes au maximum.

Pourquoi cette implantation à Aix-en-Provence ?
Cette idée d'agrandir la communauté à Aix-en-Provence est partie d'une discussion avec Danièle Prieur. Celle d'une problématique pratique, la circulation entre Aix-en-Provence et Marseille. Des adhérentes d'Altafemina ne pouvaient pas toujours se rendre aux évènements de Marseille et d'autres femmes avaient peut-être envie de rejoindre la communauté mais sur des évènements localisés à Aix-en-Provence. Et on n'avait pas tort puisque nous étions plus d'une centaine lors du lancement. A ce jour, nous sommes déjà à plus de 60 adhésions. Il y avait une vraie envie et Altafemina trouvera et a déjà trouvé sa place avec les autres réseaux de femmes existants à Aix-en-Provence.

Etes-vous féministe ?
Féministe, oui, mais avec les hommes. Ça ne peut absolument pas se faire sans les hommes. D'où la création du Club des gentlemen. La mixité est une vraie source de performance économique démontrée, la parité est un sujet qui est pris à bras le corps par le législateur et, dans les entreprises, il y a des quotas. Et heureusement qu'il y a ça pour faire avancer les choses ! Même si ça ne me plaît pas du tout en tant que femme d'être dans un quota.

Comment adhérer ?
L'adhésion se fait en ligne sur le site www.altafemina.com. Elle coûte 30 € par an, en plus de la contribution à chaque évènement (déjeuner, intervenants, etc.).




Martine DEBETTE
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide