Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

Actualités boursière et comptable des valeurs moyennes

le - - Cefim

Actualités boursière et comptable des valeurs moyennes
G. Majolet - Caroline Weber, Bénédicte Gaymard et Etienne Cunin

Etienne Cunin, responsable des PME-ETI à l'Autorité des marchés financiers (AMF), et Caroline Weber, directrice générale de Middlenext, sont de retour à Marseille, deux mois après leur dernière visite, pour un nouveau rendez-vous Cefim.

Le 23 mars, Etienne Cunin, responsable des PME-ETI à l’Autorité des marchés financiers (AMF), et Caroline Weber, directrice générale de Middlenext, se sont exprimés sur l’actualité boursière des valeurs moyennes. A leurs côtés, Bénédicte Gaymard, associée PwC, qui a complété les interventions en se focalisant sur les nouveautés comptables.

Etienne Cunin a commencé son exposé en s’intéressant à la communication financière des valeurs moyennes. Il a ainsi précisé certaines attentes des analystes et investisseurs mid caps* sur le sujet. Parmi les points d’attention à retenir : expliquer et définir clairement la stratégie et le business model ; proposer et maintenir un calendrier de communication ; aller à la rencontre des investisseurs pour mieux les connaître.
Lors de son point d’actualité sur l’information comptable, il a insisté sur des recommandations concernant l’arrêté des comptes 2016. Cela concerne notamment les indicateurs alternatifs de performance (traduction de « Alternative Performance Measures » ou « APM »). Ce sont des indicateurs financiers, non présentés dans les comptes, non définis par les normes comptables et utilisés par les sociétés cotées pour communiquer. Il s’agit, par exemple, du résultat retraité, de l’Ebitda**, du free cash-flow, ou encore de la dette nette, etc. Etienne Cunin a ensuite fait le tour des actions réalisées par l’AMF. « Le bilan est assez positif dans un écosystème et une dynamique européenne complexes. » Il cite ainsi : le DR PME qui a été réduit de 20 % et allégé de 30 % de recommandations, le vademecum de la doctrine qui propose un abrégé de la doctrine en une synthèse de 30 thématiques clés, et la newsletter dédiée pour mieux informer sur les changements de réglementation. Enfin, il a rappelé, les sujets importants à suivre dont Mifid 2 (directive Marchés d’instruments financiers, qui traite notamment du financement de la recherche indépendante) et le nouveau schéma prospectus pour les PME.

Normes IFRS

Bénédicte Gaymard, associée PwC, est ensuite intervenue sur l’actualité comptable. C’est-à-dire sur les normes à venir : IFRS*** 15 (reconnaissance du revenu) applicable au 1er janvier 2018, IFRS 9 (instruments financiers), applicable au 1er janvier 2018, sous réserve d’adoption par l’Union européenne (UE), et IFRS 16 (contrats de location) applicable au 1er janvier 2019, sous réserve d’adoption par l’UE.

La version initiale de la norme IFRS 15, publiée par l’IASB (International Accounting Standards Board, c’est-à-dire le Bureau international des normes comptables) en mai 2014, a fait l’objet d’un amendement en avril 2016, destiné à apporter certaines clarifications. Deux méthodes demeurent : IFRS 15 dès le 1er janvier 2017 (méthode rétrospective complète) ou IFRS 15 à partir du 1er janvier 2018 (méthode rétrospective ajustée). « Mais dans tous les cas, il y aura un an de dualité de reporting », précise Bénédicte Gaymard. A noter également que « cette norme va s’appliquer de façon très différente en fonction des secteurs. C’est donc particulièrement difficile de donner des généralités. Il ne faut donc pas sous estimer le temps d’analyse et bien tout décortiquer auparavant. »

Place ensuite à la norme IFRS 9 qui ne concerne pas que les banques, contrairement à certaines idées reçues. « Vous êtes concernés si vous avez des créances clients significatives dans votre bilan », illustre l’associée de PwC.

Dernière norme étudiée : la norme IFRS 16 qui concerne tout le monde et de la même façon. Sa première application concerne les exercices ouverts à compter du 1er janvier 2019. Une application anticipée est possible en même temps que l’IFRS 15 (sous réserve de l’approbation par l’Europe). « Beaucoup de sociétés attendent cette adoption pour faire exister les normes en même temps. » Ce qu’il faut retenir ? La distinction entre location simple et location financement est supprimée. Un principe sera en vigueur : tous les contrats de location seront au bilan.
Caroline Weber, directrice générale de Middlenext, a parlé des nombreuses actions de son association professionnelle à destination des valeurs moyennes : formation (notamment formation IFRS 15 pour les administrateurs et non DAF****), parutions de documents (dont un rapport sur les entreprises faisant référence au code Middlenext, paru en mars 2017) et actions (lobbying). Des données consultables sur le site Internet de la structure (http://www.middlenext.com/).

* Le terme mid caps désigne les entreprises dont la capitalisation boursière est moyenne, comprise entre 2 et 10 milliards de dollars.
** Earnings Before Interest, Taxes, Depreciation, and Amortization (Ebitda), c’’est-à-dire en français le Bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement (Baiida).
*** Les normes International Financial Reporting Standard constituent le référentiel applicable aux sociétés cotées sur un marché européen.
**** Directeur administratif et financier.




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide