Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

A Marseille Pierre Gattaz appelle à la révolution culturelle économique

le - - Entreprendre

A Marseille Pierre Gattaz appelle à la révolution culturelle économique
Twitter UPE 13 - Johan Bencivenga et Piere Gattaz.

Profitant de sa venue à Marseille pour l'assemblée générale de l'UPE 13, ce mardi 20 juin, le président national du Medef a prôné « la révolution culturelle économique », le « vrai combat », selon lui, de son organisation.

A l’instar d’un Jean-Luc Mélenchon de plus en plus marseillais ces derniers temps, Pierre Gattaz, le patron des patrons, président du Medef était de retour dans la cité phocéenne où il était déjà venu il y a très peu. Et si c’était alors pour le Club 100, autre rendez-vous de l’Union pour les entreprises des Bouches-du-Rhône, la déclinaison départementale de son organisation, c’est à l’occasion de l’assemblée générale de cette dernière, qu’il s’est cette nouvelle fois déplacé. L’occasion de rappeler quelques messages à ses yeux essentiels.

« C’est important pour moi de rencontrer mes pairs, les chefs d’entreprise de terrain afin que mon discours au nom de tous répondent bien à leurs préoccupations », a-t-il tout d’abord confié avant d’enchaîner sur la situation du pays qui vit, a-t-il souligné, « un moment particulier de son histoire » incitant selon lui à l’optimisme. « La France, a-t-il poursuivi, a en effet aujourd’hui un président jeune, pro-business et qui parle anglais, qui aime l’entreprise et l’Europe, et qui bénéficie en ce moment d’un alignement de planètes à ne pas rater avec un début de croissance en France comme en Europe, des chiffres sur l’emploi enfin meilleurs, le Brexit qui peut être aussi une chance pour l’Hexagone de récupérer sièges sociaux et activités, et sans oublier la position pro-européenne de Macron qui s’appuie sur la consolidation de l’attelage franco-allemand. »

Des atouts et des ordonnances

Autres atouts mis en avant par Pierre Gattaz dans son élan pour y croire davantage : « nous avons dans notre pays une créativité énorme et 60 % de nos jeunes souhaitent devenir entrepreneurs », et de viser un avenir plus rose, à la condition, a pris soin de prévenir le patron des patrons, « de passer maintenant sans plus tarder à l’action et de mettre en œuvre ces réformes que tout le monde attend, et en premier lieu le déverrouillage du marché du travail, non pas pour licencier, ce n’est pas là l’objectif d’un chef d’entreprise normalement constitué, mais au profit d’une "flexi-employabilité" comme cela marche très bien par exemple au Danemark ou encore en Allemagne, pour un marché du travail plus souple et avec, parallèlement, une formation accrue pour les salariés pour rebondir très vite, afin au final de renverser la tendance car en matière économique le plein emploi est essentiel. »

Comptant donc sur les ordonnances annoncées « pour avancer sur ces sujets-là », le président du Medef a par ailleurs indiqué travailler au sein de son organisation à la manière « de redynamiser les petits moyens bassins d’emploi », plus touchés et tout aussi essentiels à ses yeux. Il a promis pour cela de faire une quinzaine de propositions concrètes aux pouvoirs publics dès septembre.




J. Philippe PIERRAT
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide