Fermer la publicité

« L'UIMM accompagne les entreprises industrielles qui innovent »

le 23 mai 2017 - Propos recueillis par Frédéric DELMONTE - Organisations

« L'UIMM accompagne les entreprises industrielles qui innovent »
D.R. - Thierry Chaumont est le président de l'UIMM Alpes-Méditerranée.

Thierry Chaumont, président de l'Union des industries et métiers de la métallurgie Alpes-Méditerranée évoque la modernisation de l'industrie dans la région et le lancement de la campagne « La fabrique de l'avenir ». Il revient sur les aides proposées aux entreprises pour innover.

Les Nouvelles Publications : Qu’attendez-vous du nouveau gouvernement ?
Thierry
Chaumont
: Qu’il y ait une baisse des charges sociales. Le coût du travail en France est réellement le cœur du problème dans le cadre de la concurrence mondiale. C’est un frein à l’export et à la compétitivité de nos entreprises. Nous souhaitons également qu’il y ait une prise en compte de notre spécificité et de nos problèmes. Pendant la campagne, l’industrie n’a pas suffisamment été audible. C’est pour cette raison que nous nous sommes regroupés sous le nom de « La fabrique de l’industrie », avec les représentants de la chimie et du pétrole et que nous lançons une grande campagne de communication.

La représentation de l’industrie que se fait le grand-public et les décideurs n’est pas bonne ?
L’industrie n’est plus ce qu’elle était. Elle a évolué. Nos entreprises font appel à la robotisation, elles créent de l’emploi, se sont améliorées sur les questions environnementales.

Pourquoi appeler cette campagne de communication « la Fabrique de l’avenir » ?
Pour mettre en avant les évolutions réalisées par nos entreprises qui sont pleinement tournées vers l’avenir. Par exemple, la digitalisation et la robotisation touchent les grands groupes. Ces derniers portent des projets innovants et font en sorte de faire évoluer le secteur à travers leurs partenaires et sous-traitants. Aujourd’hui, la robotisation est un enjeu majeur. C’est le cas pour les entreprises de notre région et l’UIMM fait en sorte d’aider les PMI*.

De quelle façon ?
L’UIMM apporte de l’aide et des compétences aux PMI à travers des audits. Nos équipes vont à la rencontre des chefs d’entreprises afin de les aider à prendre du recul et à réfléchir au développement des compétences.

L’argent reste le nerf de la guerre quand une entreprise cherche à se développer. Leur apportez-vous une aide également ?
L’UIMM dispose de structures de co-financement ou de cautionnement pour accompagner les entreprises qui décident d’investir pour se moderniser. Nous avons porté plusieurs dossiers dans la région. Nous proposons également un accompagnement des équipes avec de la formation.

Vous parler d’entraide et presque de mutualisation. C’est ce que vous avez voulu faire avec la plateforme INOVSYS ?
L’UIMM l’a abritée à ses débuts. C’est une plateforme qui rassemble un certain nombre d’actionnaires** et qui poursuit son développement. Elle est tournée vers l’innovation. Son objectif est d’aider les industriels à développer de nouveaux procédés et produits dans un fort esprit de mutualisation.

* Petite et moyenne industrie.
** Nous en reparlerons en détail dans une prochaine édition.





Du même sujet


Les Nouvelles Publications

Hebdomadaire d’informations économiques et juridiques

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
Abonnement Les Nouvelles Publications› Abonnez-vous ‹

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide